Bruno Gollnisch vient soutenir Sofiane Ghoubali

Le conseiller régional et député européen Bruno Gollnisch est venu soutenir Sofiane Ghoubali, candidat FN d’Annonay. L’occasion de mon­trer un parti uni, en apparence.

De g. à dr. : Sofiane Ghoubali (candidat FN), Bruno Gollnisch (eurodéputé FN), Christian Grangis (secrétaire départemental FN), Véronique Gathercole (directrice de campagne de S.Ghoubali)

De g. à dr. : Sofiane Ghoubali (candidat FN), Bruno Gollnisch (eurodéputé FN), Christian Grangis (secrétaire départemental FN), Véronique Gathercole (directrice de campagne de S.Ghoubali)

Dans les fauteuils confortables du Golf Saint-Clair, le Front national tient palabre avant de retrouver une cinquantaine de militants pour un dîner-débat. Ce mercredi 4 décembre, Bruno Gollnisch est de passage, entre Lyon et Bruxelles, pour appuyer le candidat récemment promu tête de liste FN à Annonay. « Il m’a semblé que Sofiane Ghoubali présentait une candidature peut-être un peu plus fragile, confie Bruno Gollnisch. Parce qu’il s’appelle Ghoubali, parce qu’il est jeune et parce qu’il n’a pas d’expérience en politique, mais la valeur n’attend pas le nombre d’années. S’il n’est pas élu maire, il fera ses armes dans un conseil municipal« . Le ténor du FN est là pour lui servir de mentor, du haut de presque trente années de politique. De son côté, Sofiane Ghoubali admet qu’il lui reste des choses à apprendre en politique. Il n’a que 29 ans mais, déjà, il assure fièrement avoir réuni une vingtaine de personnes sur sa liste Annonay, bleu marine. « Nous avons pris soin de choisir des personnes compétentes, insiste-t-il. C’est trop facile de faire une liste si on prend tous ceux qui viennent vous soutenir ! » Le candidat est sûr de lui. Pour son programme, encore dirigé par les grands axes théoriques de Marine Le Pen, il compte s’appuyer sur une équipe compétente.

L’emploi comme axe majeur d’un programme encore flou
Pour l’instant, la Sainte-Agrèvoise Véronique Gathercole, directrice de campagne de Sofiane Ghoubali, met en avant un constat. Pour elle, donc pour l’équipe du candidat, « Annonay est une ville dortoire. La mairie effectue le matraquage fiscal des PME et des artisans. Des professionnels qui partent sur Davézieux par exemple« , regrette-t-elle. L’emploi constituera donc le fer de lance d’un programme qui sera divulgué au plus tard, tous l’assurent, en janvier. Mais il y aura aussi la sécurité et le refus du communautarisme.

« Nous casserons les contrats passés par la mairie contre des voix »
Au milieu de ce pêle-mêle dogmatique habituel, Véronique Gathercole annonce malgré tout un projet, concret : « Si nous passons, nous casserons tous ces contrats que la mairie actuelle aurait pu passer juste avant les élections en vue de gagner des voix. Le clientélisme, ce n’est pas pour nous« . Le parti frontiste mise sur l’exemplarité. Quitte à ce que cela revienne à supprimer des emplois créés. Pour l’instant, au moins six candidats ont été investis tête de liste par le FN ardéchois, dont à Annonay et Saint-Péray. À Annonay, les Lepénistes assurent qu’ils iront au contact des électeurs potentiels d’ici janvier. Les membres de la liste de Sofiane Ghoubali leur transmettront des questionnaires, probablement de type « question à choix multiple » mais où ils pourront également détailler leurs observations. La venue de Bruno Gollnisch laisse penser que le parti se porte au mieux à Annonay. Pourtant le programme électoral semble encore bien léger.

Pierre Serizay

A lire aussi : Harki ou pas Harki ? Le  Front un peu trop haut, Ghoubali veut la Ville

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s